Les bienfaits pour la mère

Un massage interne

Selon les registres, la voix vibre dans différentes parties du corps. Le registre grave vibre davantage dans le bassin, le périnée, les jambes et les pieds et favorise une détente. Dans l’aigu, la résonance est plutôt au niveau de la tête et le système nerveux est stimulé. Dans les séances de chant prénatal, les vocalises permettent de se détendre, de diminuer ou d’éliminer les maux de tête, de retrouver son tonus. On bénéficie de l’énergie du groupe.

Le souffle, si important

Avoir du souffle est une priorité pour chanter, mais aussi pour la femme enceinte car elle respire pour deux ! Le chant prénatal permet d’apprendre à gérer son souffle pour la durée de la grossesse, mais aussi et surtout pour le temps des contractions et de l’accouchement.

Meilleure posture

La croissance du bébé modifie l’équilibre et la stabilité du corps de la mère. Pendant les cours de chant prénatal, on développe une conscience physique et on active certains points importants comme les pieds, le bassin, le thorax, la tête et la nuque.

S’exprimer…

Les changements hormonaux durant la grossesse affectent souvent sa sensibilité et la femme enceinte devient plus réceptive. L’atmosphère créée par les vocalises d’expression et le choix des chansons amène les participantes à explorer leurs émotions. Elles sont donc plus ouvertes et osent plus facilement utiliser leur voix, entre autres lors de l’accouchement.

Au moment de l’accouchement la voix, associée au souffle, peut faire des merveilles !

On s’en sert comme moyen d’expression, mais aussi comme analgésique parce qu’elle est associée à la libération d’endorphines grâce auxquelles la douleur diminue. De nombreuses postures et vocalises sont utilisées selon qu’on prépare le travail, l’engagement du bébé ou la poussée.