La place du père et le lien social

Durant la grossesse, il est parfois difficile pour le futur papa de ne pas se sentir exclu. Il peut cependant préparer la venue de l’enfant en établissant un contact physique et sonore avec lui.

La voix masculine traverse très facilement la paroi utérine. L’enfant reconnaîtra donc la voix de son père. Ces fréquences graves apportent détente et sécurité. Le chant prénatal permet à l’homme de trouver sa place dans l’aventure qu’est l’accouchement. S’il le souhaite, il peut passer du rôle de spectateur à participant en offrant un soutien moral, physique et psychologique à sa conjointe. En accompagnant la mère avec sa respiration et certaines vocalises, il lui permettra de rester concentrée, calme et confiante. Le chant permet aux parents de s’adresser non plus à l’enfant idéalisé, mais à une personne bien réelle.

Être enceinte, c’est un peu être en décalage avec son univers habituel. Les occasions pour échanger, se confier, se faire rassurer et même se faire conseiller par nos proches ou par les différents spécialistes que l’on consulte ne sont pas toujours aussi fréquentes qu’on le souhaiterait. Les ateliers de chant prénatal sont une belle occasion de combler ce besoin d’échanger et de socialiser.  Pour leur part, les parents d’origine étrangère peuvent se familiariser avec la langue et partager des chants traditionnels. La bonne humeur, l’échange et la convivialité permettent de conserver un bel équilibre.